Tel : 02.96.38.02.31 eco22.nd.kermaria-sulard@e-c.bzh
Notre élevage de phasmes

Notre élevage de phasmes

Nous (PS/MS) avons des phasmes dans la classe. Mewen et Maëline (CM2) nous apprennent à les observer, les nourrir, les entretenir :

-le plus grand fait 8,5 cm, les 2 autres font 6 mm.

-le lierre est changé 1 fois par semaine ; il est arrosé chaque matin avec un vaporisateur ; le mardi soir et le vendredi soir, les rideaux sont fermés pour que le lierre ne se dessèche pas trop par le soleil.

-le mâle et la femelle pondent.

-nous ramassons les œufs et les mettons au congélateur lorsqu’il y en a.

Cycle de jeux de lutte et d’opposition

Cycle de jeux de lutte et d’opposition

Nous (PS/MS) avons suivi un cycle de jeux de lutte et d’opposition. Nous devions nous déchausser pour évoluer sur des tapis de gymnastique et seulement dans cet espace. Nous avons appris 3 règles d’or : ne pas se faire mal, ne pas faire mal, ne pas se laisser faire mal. Il faut accepter le contact corporel et faire confiance lors de petits jeux comme « retourner la tortue », « la forêt », « la chenille » …

Les différents points de vue

Les différents points de vue

Après avoir observé  une même image présentée sous différents angles de vue, nous avons travaillé d’abord sur le vocabulaire permettant de différencier ces points de vue.

Puis, ce fut au tour de nos petits artistes de présenter leur voisin de classe  de face, de profil et de dos…. Voici leurs productions….

Mes petites expériences

Mes petites expériences

Quoi de mieux pour apprendre que de se questionner, manipuler et réaliser des montages ?

C’est ce que nos petits ateliers intitulés « Mes petites expériences » permettent aux élèves de faire.

Ainsi, nous avons commencé par un travail de pliage pour fabriquer un avion. Puis, nous avons tenté de les faire voler tout en répondant à des contraintes (passer entre des dossiers de chaises, atterrir  dans un cerceau, etc…). Après observation, nous avons pu en conclure que les avions qui volaient le mieux étaient ceux dont  le pliage était le plus précis possible. Les élèves ont donc pu recommencer l’expérience et s’appliquer dans la réalisation de ce dernier. Nous avons ainsi obtenu de nombreux « brevets de pilotes en herbe ».

Ensuite, nous nous sommes intéressés à la communication. Les élèves ont alors fabriqué des « téléphones » avec de la ficelle et des pots de yaourts vérifiant ainsi que la ficelle conduit le son qui voyage  en vibrant …

Au mois de décembre, la nuit tombe plus vite, et les illuminations commencent à apparaître dans les rues. C’est l’occasion parfaite pour travailler sur l’électricité et apprendre à allumer une ampoule (et à distance d’une pile). Les élèves se sont ensuite questionnés sur ce qui pouvait être conducteur ou isolant. C’est en manipulant et en vérifiant plusieurs hypothèses que les enfants ont progressivement construit leur savoir.

Enfin, pour clôturer cette troisième période de l’année, les enfants ont découvert comment empêcher le papier d’absorber l’eau. Un questionnement qui  a mené à diverses expériences jusqu’à aboutir à « drôle » de course de gouttes ! Au final, on apprend que la cire repousse l’eau et on passe un bon moment  avec des fous rires !

Sport

Sport

Les élèves se sont essayés à la pratique de la lutte et de la boxe avec l’intervention de Mickaël. Des sports d’opposition  grâce auxquels  les enfants apprennent  à pousser, résister et esquiver (lutte) mais aussi coopérer ou s’opposer individuellement et collectivement (boxe)

Le jeu d’opposition est une activité physique intense, qui engage et sollicite l’enfant dans sa totalité. Il devra apporter des réponses sur le plan moteur, le plan affectif et le plan cognitif.

C’est aussi l’occasion de développer des compétences sociales et civiques en adoptant un comportement responsable : « respecter les autres et les règles de la vie collective » et « pratiquer un sport en en respectant les règles ».

Après-midi “ateliers”

Après-midi “ateliers”

Une après-midi par semaine, les élèves travaillent en ateliers.

C’est l’occasion pour eux d’évoluer en petits groupes dans la classe et :

  • de réviser des notions travaillées en classe (mots de la même famille, jeu du dictionnaire ; etc..)
  • mais aussi de travailler sur tablette (Lalilo : application web qui adapte de manière automatique, grâce à l’intelligence artificielle, le parcours de chaque élève en étude du code, compréhension, fluence, et étude de la langue. Les élèves évoluent en autonomie dans des mondes merveilleux au fil desquels ils collectent des badges leur permettant de débloquer de jolies histoires.)
  • ou faire des jeux de logiques (Rush hour),
  • travailler un temps avec l’enseignante sur des notions ciblées (maths – techniques opératoires, résolution de problèmes- et/ ou français –production d’écrits-),
  • travailler l’écoute, la concentration et la compréhension avec « Drôles de bobines » (Le meneur de jeu choisit une fiche et décrit point par point les caractéristiques du personnage (visage ou corps entier). À l’écoute et à la compréhension de chaque détail, le joueur dessine et découvre au fur et à mesure la « drôle de bobine ». Une fois le personnage terminé, il pourra comparer avec les autres joueurs ou avec le modèle référent.)
  • approfondir et mettre en œuvre des compétences mathématiques grâce au Pixel art :
  •   se repérer, situer des objets les uns par rapport aux autres,
  •  coder et décoder pour prévoir, représenter et réaliser des déplacements sur un quadrillage.
  • développer l’ attention sélective et active, la persévérance,
  • etc…

Une après-midi par semaine, les élèves travaillent en ateliers.

C’est l’occasion pour eux d’évoluer en petits groupes dans la classe et :

  • de réviser des notions travaillées en classe (mots de la même famille, jeu du dictionnaire ; etc..)
  • mais aussi de travailler sur tablette (Lalilo : application web qui adapte de manière automatique, grâce à l’intelligence artificielle, le parcours de chaque élève en étude du code, compréhension, fluence, et étude de la langue. Les élèves évoluent en autonomie dans des mondes merveilleux au fil desquels ils collectent des badges leur permettant de débloquer de jolies histoires.)
  • ou faire des jeux de logiques (Rush hour),
  • travailler un temps avec l’enseignante sur des notions ciblées (maths – techniques opératoires, résolution de problèmes- et/ ou français –production d’écrits-),
  • travailler l’écoute, la concentration et la compréhension avec « Drôles de bobines » (Le meneur de jeu choisit une fiche et décrit point par point les caractéristiques du personnage (visage ou corps entier). À l’écoute et à la compréhension de chaque détail, le joueur dessine et découvre au fur et à mesure la « drôle de bobine ». Une fois le personnage terminé, il pourra comparer avec les autres joueurs ou avec le modèle référent.)
  • approfondir et mettre en œuvre des compétences mathématiques grâce au Pixel art :
  •   se repérer, situer des objets les uns par rapport aux autres,
  •  coder et décoder pour prévoir, représenter et réaliser des déplacements sur un quadrillage.
  • développer l’ attention sélective et active, la persévérance,
  • etc…